REGGAE

Né en 1952, Don Carlos, de son vrai nom Euvin Spencer, grandit dans le quartier de Waterhouse, connu pour être un ghetto pauvre de Kingston, mais aussi un immense repère de talents : King Tubby, King Jammy, Junior Reid et bien d’autres encore… Ils viennent tous de là !

Don Carlos enregistre sa toute première chanson en 1965 avec Errol Dunkley ! Au début des années 1970 il forme le groupe Black Uhuru, avec Garth Dennis et Duckie Simpson, mais quittera la formation quelques années plus tard, après la sortie de l’album « Love Crisis » produit par Jammy sur lequel Don Carlos avait énormément travaillé.

Il se consacre à une carrière solo, en étroite collaboration avec Gold, son co-auteur et choriste.  Il ne sortira pas moins de douze albums entre 1981 et 1986 ! Les plus marquants sont sûrement « Day To Day Living » (1982), « Harvest Time » (1982) ou encore « Lazer Beam » produit par Bunny Lee (1983) et l’excellent « Plantation » (1984), qui contiennent des classiques inoubliables comme « I’m Not Crazy », « Young Girl », « Hog and Goat » ou « Dice Cup », qui squatteront pour la plupart les charts jamaïcains. Il sortira aussi quelques albums en collaboration avec les plus grands comme Culture sur l’album « Roots & Culture » en 1982, ou avec The Gladiators en 1984 sur « Showdown Vol 3 ».

En 1990, il reforme le groupe Black Uhuru, mais les sorties du groupe ne sont pas à la hauteur et l’artiste reprend sa carrière solo en 1994. Il lâche encore plusieurs albums solo : « Ease Up » en 1994 puis « Seven Days A Week » en 1998. Quelques rééditions feront leur apparition, notamment « Time is The Master » qui contient son lot de big tunes dont « Johnny Big Mouth ».

En 2010, Don Carlos nous livrait encore un album, le très bon « Changes ». Le chanteur sillonne régulièrement le monde entier avec son Dub Vision Band pour offrir des concerts de qualité aux amoureux du reggae et fait découvrir ou redécouvrir ses classiques à toutes les générations, en attendant un nouvel album.

BE SOCIAL